melting-jazz4

Une rencontre suffit à parfois à faire naître de beaux projets.

C’est ainsi d’une rencontre que sont nées ces soirées qui mélange les âges et les jazz pour faire naître des moments de grâce garantis, dans une ambiance conviviale.

Des musiciens jeunes et moins jeunes de tous horizons et de tous styles partagent le même amour du jazz que l’on veut communicatif. Sur quelques dates, ils vont apporter leur fraîcheur ou leur vécu dans un cadre convivial pour, à la fin, nous réunir dans un grand ensemble qui s’appelle la bonne musique, celle qui résonne longtemps dans nos têtes et dans nos cœurs. Et ça, ça se passe à la Croix-Rousse, forcément…

Découvrez les artistes
du Croix-rousse Melting Jazz Club

Samedi 11 mai à 17h30

A19 Quartet accompagné d’un quatuor à cordes

A19 quartet est un ensemble créé par quatre étudiants des différentes structures d’enseignement musical lyonnaises. Monté par la violoniste Loni Cornelis, il vient d’une volonté de s’émanciper de la pratique du jazz traditionnel. Le quartet est completé par Loan Buathier (guitare), Pierre Ferrand (batterie) et le bassiste électrique italien Maxime Rizzitelli qui soutiennent et portent les rythmiques instables et les improvisations intenses des compositions. Leur musique s’inspire de tout ce qui les entoure et vient de tous les horizons, des standards aux chants traditionnels flamands, qui s’entrecroisent dans des créations singulières, lyriques et modernes.

En partenariat avec l’ESPE et le Quatuor Debussy

A l’ESPE, 3 rue Philippe de Lassalle
Entrée gratuite

a19 quartet
bird-film2

Mercredi 15 mai à 20h30

BIRD de Clint Eastwood

Bird est une interprétation cinématographique de la vie de Charlie “Yardbird” Parker, jazzman visionnaire et musicien accompli qui éleva le saxophone à un niveau d’expression inédit. Le film dépeint alternativement la jeunesse et la maturité de cet homme et de ce créateur de génie, sa carrière et ses drames personnels. Charlie Parker fut une énigme. La puissance et la beauté de son style firent de lui un précurseur, mais sa vie privée fut un enfer. Ce film tente d’éclairer le penchant de Parker pour la drogue, l’alcool et les femmes, de comprendre la nature de sa passion pour Chan Richardson, la complexité de sa vision et, surtout, sa musique (avec Forest Whitaker, Diane Venora).

Au Cinéma Saint-Denis, 77 Grande Rue de la Croix-Rousse
Tarif : 6€, tarif réduit 5€, tarif enfant 4€

Vendredi 17 mai à 18h30

îto

Camille Martin au chant, Paolo Rezze au violoncelle (blue Jaila, Pepe Ly), Clément Jourdan à la contrebasse (Thomas Blaisel Trio, Diaspora quintet, One step Gospel, Accordé swing), Arnaud Ruggeri-Begeault au piano. Un jazz empreint à la fois de musiques du monde, de chants traditionnels, de blues et de musique savante, enveloppant immersif, tantôt très ryhtmique, tantôt douce et profonde. Îto, c’est aussi le sentiment que la musique se situe exactement entre ceux qui la jouent et ceux qui l’écoutent, qu’elle naît du partage des liensqui se créent entre les musiciens et le public pendant la durée d’un concert.. Îto, l’amour des liens que le temps-dresse, Îto le suffixe de la tendresse.

Quartet Latin Bird

Linda Gallix au piano; Francois Gallix à la contrebasse ; Pierre Baudinat à la batterie ; Selim Nini au saxophone. Latin Bird c’est la musique du saxophoniste Charlie Parker “Bird” réarrangée autour des rythmiques afro cubaines, en gardant les mélodies originelles. L’ensemble donne une musique dansante aux confins du jazz et des influences latines, avec un saxophone alto pour rappeler l’empreinte de l’immense créateur qu’était Charlie Parker. Linda Gallix et Pierre Baudinat ont évolué dans les musiques du monde (Orlando Poléo, Karim Ziad, Abanico…) alors que Sélim Nini et François Gallix –dans le milieu du Jazz- ont travaillé avec François Chassagnite, Steve Grossman, Steve Potts, Anne Sila, entre autres).

A l’ALCR, 8 rue Hénon – possibilité de petite restauration sur place.

Samedi 18 mai à 18h30

Abyss Trio

Pierre Louis Varnier (piano) ; Louis Thélot (violon) ; Barnabé Balmelle (percussions). Abyss Trio est un jeune groupe à la croisée de la folk, du jazz fusion et de musiques actuelles, qui s’est formé au sein du Conservatoire de Lyon afin de métisser rythmes, mélodies et esthétiques variées, tout en restant accessible.

https://www.facebook.com/abysstrio/

TNT Trio

Benoît Thévenot au piano ; Hervé Humbert à la batterie, Greg Theveniau à la basse. Une musique résolument moderne, intensément riche d’influences et de propos, empruntant des éléments au jazz fusion, à la pop, au rock, à l’électro, au hip hop, sans négliger le swing du jazz. Leur son, c’est de la science-fiction vue par un scénariste fou des années soixante, un laboratoire où sons (comme la voix de Serge Gainsbourg) et idées s’entremêlent sans jamais lasser l’auditeur. Benoit Thévenot, Greg Théveniau et Hervé Humbert ont donné des concerts dans des festivals comme Crest avec Simon’s Spirit, l’Homme Debout, Les Jeudis D’hiver, Jazz Dans Le Parc, Jazz au Péristyle de l’Opéra de Lyon, Meex en Jazz, Crescent Jazz Festival etc. Ils ont partagé la scène (ensemble ou individuellement) avec bon nombres de jazzmen de renom tels que Pierre Drevet, Manhu Roche, Karim Ziad, Alain Debiossat, Lionel et Stéphane Belmondo, François Théberge, Andy Barron, Jérôme Regard, Eric Prost, Guillaume Poncelet, Glen Ferris, Rémy Vignolo, Alex Tassel, Louis Winsberg, Sangoma Everett, Emmanuel Bex, James Mac Gaw pour ne citer qu’eux.

A l’ALCR, 8 rue Hénon – possibilité de petite restauration sur place.

Dimanche 19 mai à 16h00

Geslashka

Diane Pierucci-Woehrlé (chant et flûte traversière), Pierre-Elie (accordéon), Marin (clarinette), Camille (contrebasse); Kolya (guitare), Matteo (percussions, trompette). Geslashka, c’est un groupe né de l’envie folle d’une élève du conservatoire de Lyon de sortir de sa zone de confort, des sentiers battus, d’une culture classique, pour aller partager sa bulle de musique avec cinq amis…Dans cette bulle, une musique naît des doigts de ces musiciens. Une musique particulière, unique, originale : celle du répertoire klezmer/gitan. Véritable caméléon sonore, elle ensorcèle musiciens et auditeurs par son caractère tantôt triste, parfois dramatique, puis colérique, mélancolique, mais au final toujours heureux ! Le répertoire gitan interprété par ces six musiciens est principalement originaire des pays de l’est, dans cette zone que l’on appelle les Balkans. Et, l’autre facette de cette musique trouve ses racines dans la communauté juive, car l’appellation « klezmer » désigne la musique traditionnelle de ce peuple ! Pour tous les curieux, les linguistes, qui viennent rencontrer les musiciens en fin de concert, la langue dans laquelle la chanteuse interprète les chansons n’est autre que la langue gitane, avec souvent des nuances de prononciation en fonction du pays d’origine du morceau… !

Michel Fernandez Quartet

Michel Fernandez (saxophone), Benoît Thévenot (piano) ; Francois Gallix (contrebasse) ; Nicolas Serret (batterie). Ce quartet distille un groove où rigueur et efficacité se mêlent de nostalgie et de modernité. Superbe, et bientôt surgit l’envie de danser ! Les musiciens indiscutables passent d’un quasi ascétisme à un lyrisme tranquille et une chaleur nocturne qui offre bien des soleils.

A un piano monkien, s’ajoutent les influences africaines et même universelles du sax de Michel Fernandez (qui a accompagné Fela Kuti) pour lorgner tantôt du côté du calypso version Sonny Rollins, tantôt vers un jazz plus esthétique où chaque instrument prend son envol sous la direction de sacrés copilotes.

melting-jazz4

A l’ALCR, 8 rue Hénon

melting-jazz4

En partenariat avec

Saisissez votre recherche et appuyez sur Entrer